Prévention en milieu scolaire

 fuveau-prvention violence 3

LA COMMUNE DE FUVEAU S’INTERESSE A LA PREVENTION DE LA VIOLENCE EN MILIEU SCOLAIRE

Les définitions de la violence ne manquent pas, que ce soit sous un aspect littéral, de procédure civile ou dans le contexte pénal.

Force exercée par une personne ou un groupe de personnes pour soumettre, contraindre quelqu'un ou pour obtenir quelque chose…Fait d'agir sans le consentement de la personne intéressée…Usage de la force dans la contestation sociale, dans la répression des conflits…Acte(s) d'agression commis volontairement à l'encontre d'autrui, sur son corps ou sur ses biens…Excès de langage.

Mais que faisons-nous, pour endiguer ces actes ? A l’initiative de madame Valérie COUTAYAR  Directrice de l’école La Roque Martine,  le Service de la Police Municipale est intervenu dans l’école et a rencontré l’ensemble des élèves, le 19 février 2015.

La violence a pris une place importante dans les débats collectifs alors que les événements de violence qui surviennent en milieu scolaire sont largement médiatisés.

C’est ainsi que le service de la Police Municipale de Fuveau a mis en place en Février 2015, juste avant les vacances scolaires un plan d’action visant à prévenir le phénomène dans les écoles.

À ce jour, certaines recherches ont cependant permis de faire ressortir des éléments de réflexion pouvant orienter des interventions efficaces pour prévenir la violence et favoriser la réussite scolaire des élèves.

 

Être victime de violence à l’école : un obstacle à la réussite et à la persévérance scolaires.

Les enfants victimes de violence par leurs pairs en milieu scolaire éprouvent différents problèmes au niveau social et psychologique (baisse d’estime de soi, solitude, dépression) pouvant mener aux idées suicidaires et au passage à l’acte. Il est possible que les victimes de violence éprouvent une baisse de motivation scolaire, des problèmes de mémoire et de distraction pouvant causer des difficultés d’apprentissage et même des échecs scolaires.

Par ailleurs, la peur extrême de fréquenter l’école peut être la source d’un désengagement face au milieu scolaire allant jusqu’à l’absentéisme chronique. Ces élèves victimes de violence doivent alors continuer leur scolarisation en faisant face à de sérieux obstacles qui risquent d’affecter leur réussite et leur persévérance scolaires, influençant leurs chances d’accéder à un diplôme. Certains d’entre eux sont en effet susceptibles de décrocher du système scolaire puisque l’expérience scolaire devient alors trop pénible. C’est pourquoi il est nécessaire d’agir en amont dans le domaine de la prévention.

L’objectif de cette intervention est orienté principalement dans le domaine de la prévention, expliquant et exposant ainsi aux enfants, les risques d’une simple bousculade, qui devient à terme un harcèlement. Certains points furent abordés, très simplement mais en rappel de la notion de politesse. Bousculer un camarade de classe, peut arriver mais doit être accompagné de la conscience et de la prise en compte de l’acte. Le fait de s’excuser, règle souvent quelques petits problèmes entre élèves.

L’intervenant de la Police Municipale, a orienté également le débat avec les enfants sur, «  la différence », sujet sensible mais accueilli par les enfants  avec beaucoup de sagesse et d’ouverture d’esprit. Déclencher des actions de partage, de cohésion, faire une force de nos différences était l’objectif de cette intervention en milieu scolaire.