Vous êtes une association et vous avez envie de vous engager dans une démarche de réduction des déchets et de préservation des ressources ? Vous êtes déjà engagée et vous souhaitez aller plus loin ?

Un éco groupe, représentant un membre de chaque association organisant les plus grosses manifestations de Fuveau, a été créé en 2017, dans le but de mettre en place une dynamique partenariale entre la Mairie et les associations sur les questions de développement durable.

Leurs missions : accompagner, conseiller, mutualiser les moyens et les ressources, échanger...

Cet éco groupe aide autant la Commune que les associations pour avancer sur des démarches progressives d'amélioration de pratiques vertueuses :

- un outil d'aide à l'évaluation des pratiques éco responsable a été créé,
- des éco gobelets ont été réalisés et sont mis à disposition des associations pour leur Conseil d'Administration, fêtes et manifestations.

 

Plusieurs démarches s'offrent à vous :

- vous faire accompagner dans vos pratiques associatives quotidiennes et/ou pour une éco manifestation : les membres de l'éco groupe sont là !

- valoriser vos démarches aurpès de la Mairie en remplissant la grille d'évaluation Développement Durable dans le dossier de subvention

- vous faire prêter des éco gobelets que la Commune met à disposition des associations, en téléchargeant le formulaire de demande ci-contre

- optimiser les déplacements lors de vos évènements : une procédure d'utilisation du minibus de la Commune est à votre disposition.

 

De nombreuses informations sont disponibles dans le document "Grille d'évaluation DD" inclus dans le dossier de demande de subvention.

 

Renseignements : 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

06.09.23.58.99

S'approprier et protéger la biodiversité de notre territoire, ça vous dit ?

Dans le cadre de sa démarche Agenda 21, la Commune souhaite connaître de manière plus fine les espèces animales et végétales qui peuplent ses forêts, plaines, cours d'eau... En lançant un Atlas de la Biodiversité Communal (ABC) auquel chacun de nous pourra participer.

Vous désirez contribuer à ces inventaires participatifs ?
Que vous soyez botaniste, passionné(e) de la nature ou tout simplement sensible à la problématique de préservation des espèces, vous pouvez nous aider à recenser et à découvrir la richesse qui nous entourne.

La démarche est simple :

- Soit vous remplissez le questionnaire en ligne : "Enquête ABC de Fuveau" (avoir un compte gmail est nécessaire)

- Soit vous téléchargez le pdf bulletin de participation (721 KB)

- Renseignez-les afin de nous faire part de vos premières observations,

- Faites-vous connaître auprès de l'association Colinéo (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou de la Mairie (coordonnées ci-dessous).

Nous pourrons plus facilement vous convier aux différents évènements qui seront organisés.

Dates des premiers évènements : 

2019 04 04 Lancement ABC Fuveau Page 17

 

Renseignements : Lydia Repossi, chargée de mission Agenda 21
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 04.09.23.58.99

Dans le cadre de sa démarche Agenda 21 engagé depuis 2014, la Commune a souhaité, pour le renouvellement de sa reconnaissance et pour les 3 années à venir, mettre un accent particulier sur la santé environnementale de ses habitants, mais aussi des espèces animales et végétales du territoire.

C'est pourquoi, sur les 8 actions sélectionnées, 4 s'intègrent dans une démarche globale de gestion et de préservation de la faune, de la flore et de ses cours d'eau (l'Arc et ses affluents) : 

- (Re)Végétaliser le centre-ville,
- Créer des jardins partagés,
- Elaborer un Atlas de la Biodiversité Communal,
- Sensibiliser les habitants au Zéro Pesticide.

La gestion différenciée des espaces verts, qu'est-ce que c'est ?

C'est l'entretien différents des espaces verts de la Commune en fonction de leur vocation : jardins, espaces naturels, rues, aires de jeux, terrains de sport, écoles, cimetière...

Certains espaces publics sont donc particulièrement entretenus et jardinés, tandis que dans d'autres secteurs, on laisse à la nature un peu plus de liberté pour se développer... mais toujours avec contrôle !

La gestion différenciée n'est donc pas synonume de laisser-aller mais au contraire, d'une véritable réflexion raisonnée dans l'entretien des espaces publics. Elle permet de faire évoluer les pratiques en intégrant un souci écologique dans la conception et dans la gestion de ces espaces tout en prenant en compte les moyens humains, matériels et économiques de la Commune.

Elle répond à de multiples enjeux :

- écologiques : préserver et gérer la biodiversité, limiter les pollutions, gérer les ressources naturelles,
- paysagers : nature en ville
- économiques : optimisation des moyens humains, matériels et financiers,
- culturels : valorisation des paysages communaux,
- sociaux : cadre de vie, sensibilisation au respect de l'environnement.

Une cartographie est en cours de réalisation et permettra une gestion globale et hiérarchisée des espaces, en fonction du degré de reverdissement souhaité.

De plus, ce retour de la nature en ville va permettre, en autre, de favoriser le retour des insectes pollinisateurs.

Car, ne l'oublions pas, mieux connaitre les espèces animales et végétales qui nous entourent c'est :

- apprendre leur utilité et comprendre que nous sommes inclus dans ce grand ensemble,
- arrêter de polluer les sols et l'eau avec des produits chimiques,
- accepter que la nature pousse de nouveau en ville,
- agir sur notre santé et notre alimentation.

Cette démarche répond particulièrement à l'interdiction légale d'utiliser des produits phytosanitaires à partir du 1er janvier 2017 pour les collectivités et de 2019 pour les particuliers.

En augmentant la biodiversité et en évitant le recours aux pesticides, on préserve ainsi notre santé, les ressources en eau et l'environnement. Bref, on améliore notre cadre de vie !

L'arrêt de l'utilisation des pesticides

Depuis 2014, la Ville de Fuveau a oeuvré pour l'arrêt de l'utisation des pesticides dans l'entretien des espaces publics en raison des dangers que ces produits représentent pour l'environnement et la santé. Zéro produit chimique sur les espaces verts de la Commune depuis 2016 !

Concrêtement, elle met en oeuvre des techniques alternatives dites douces et sélectives (paillage, désherbage thermique ou mécanique, engazonnement de certaines placettes minérales...). Moins nocives, moins radicales, ces techniques doivent être répétées plus souvent et requièrent plus de moyens humains.

Pour préserver la santé des agents et l'environnement, là aussi la gestion du désherbage s'adapte à chaque situation : des lieux où le désherbage est fréquent et systématique, à ceux où la flore spontanée peut être tolérée, aux ruelles où on laisse de nouveau "l'herbe sauvage" pousser. Ces herbes ne sont pas "mauvaises" : elles sont utiles à la biodiversité et doivent retrouver leur place dans l'espace urbain.

Pourquoi bannir les pesticides ?

L'usage intensif et répété des pesticides peut avoir des répercussions sur* :

- la santé (baisse de la fertilité, problème de développement du foetus, déficit immunitaire, troubles neurologiques, développement de cancers...)
- la biodiversité (sélection ou extinction directe ou indirecte de nombreuses espèces dues à un large spectre d'action)
- la qualité de l'eau (de nombreuses molécules de pesticides sont retrouvées dans l'Arc et ses affluents)
- la santé du sol (impact sur la vie du sol).

*Source : Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail - Observatoire des Résidus de Pesticides - Agence du Cancer de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Les principales méthodes de gestion différenciée mis en oeuvre à Fuveau 

- la tonte (fréquente, hauteur de coupe) : une tonte classique divise par 2 le nombre d'espèces d'insectes auxiliaires,
- le paillage des massifs : limite la pousse des végétaux indésirables et permet de réduire l'arrosage,
les alternatives au désherbage chimique : désherbage manuel, arrachage mécanique, brossage, brûleurs...
- choix d'espèces locales adaptées aux conditions climatiques et à la faune locale (papillons, insectes, oiseaux),
- la végétalisation d'espaces minéralisés (sable, gravier),
le ramassage différé des déchets végétaux (herbes coupées, souches).

Mais aussi le projet de végétalisation du centre-ville.

A chaque espace correspond un niveau d'entretien appelé "Ambiance" numéroté de 1 à 3, défini en fonction de plusieurs critères : situation de l'espace (centre-ville ou périphérie), niveau de fleurissement et de verdissement, présence de jeux pour enfants, usage du site, impact paysager...

NIVEAU 1 : Ambiance Urbaine 

niveau1 Entretien, tonte et désherbage 1 fois tout les 10 jours. Nature très maîtrisée, rues et avenues où les plantes spontanées sont moins tolérée.

 

 

NIVEAU 2 : Ambiance Récréative

niveau2 Entretien, tonte et désherbage 1 fois toutes les 3 semaines. Espaces conçus pour répondre à des besoins fonctionnels (jeu, promenade...). Enherbement maîtrisé dans certaines rues, aires de jeux et cimetière. Végétalisation du centre-ville proposée aux habitants.

 

 

 

NIVEAU 3 : Ambiance Naturelle

niveau3 Entretien, tonte et désherbage 1 fois tous les 2 mois (ou plus selon les périodes et les Obligations Légales de Débroussaillement). La forêt a une fonction écologique très forte. Les herbes se développent dans les espaces laissés libres par la végétation naturelle déjà présente. Le jardinier accompagne la nature et intervient uniquement pour assurer la sécurité des promeneurs, nettoyer et rajeunir la végétation.

 

Chaque habitant est responsable des produits chimiques qu'il utilise pour l'entretien de son jardins/jardinières

Le plan Ecophyto 2 du Ministère de l'Agriculture, dont les dispositions sont prévues par la Loi de Transition Energétique pour la croissance verte du 22 juillet 2015, prévoit l'interdiction des produits phytosanitaires pour les particuliers à partir de 2019... Pourquoi attendre ?

Des solutions existent déjà !

Des outils à destination du grand public :

- Un livret* "Jardiner au naturel" édité par l'Agence Régionale Pour l'Environnement (ARPE) et le Syndicat d'Aménagement du Bassin de l'Arc (SABA) vous donne les bases pour la pratique des méthodes naturelles au jardin.

- Des "Jardifiches", par les mêmes auteurs : 9 fiches pratiques pour jardiner au naturel, paillage, solutions naturelles au potager, désherbage d'une cours ou allée, auxiliaires au jardin, compostage...sont expliqués sous forme de fiches synthétiques.

Ces deux outils sont disponibles en mairie ou sur le site du SABA : http://www.saba-arc.fr/Quelques-conseils-et-solutions.html
*Ils ont été réalisés grâce au soutien technique et financier de l'Agence Régionale de la Santé (ARS), de l'Agence de l'Eau, de l'Agence Française de Biodiversité (AFB) et de la Région.

- Des fiches "Les conseils de Mémé" réalisées par le Centre d'Initiatives pour Valoriser l'Agriculture et le Milieu Rural (CIVAM) du Gard et le Syndicat Mixte d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SMAGE).

Nouveauté 2019 !

Des petites vidéos sur différentes thématiques sur la chaine Youtube, le site et le Facebook de la Mairie !
Si vous souhaitez apporter vos propres expériences, trucs et astuces et les partager aux autres : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et/ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une balade à la découverte des herbes sauvages de notre ville, de leurs usages, de leurs mythes et de leurs histoire:  le 11 mai à 10h.

2019 05 11 Biodiversité en balade

Végétalisation2

Végétaliser, c'est embellir nos rues et ruelles, prendre plaisir à faire pousser des plantes, fleurs, aromates, incroyables comestibles, permettre à la nature de s'exprimer, favoriser le retour des abeilles, papillons, lézards, laisser libre cours à sa créativité, éduquer nos enfants dans un environnement propice à la découverte de la biodiversité.

Dans le cadre de sa démarche Agenda 21, la Commune souhaite favoriser le retour de la nature en ville et les initiatives citoyennes.

Vous désirez contribuer à l'amélioration de votre cadre de vie et végétaliser votre pas de porte, un espace public à proximité de chez vous ?

La démarche est simple :

- Consulter la cartographie des différents secteurs à végétaliser (encart "Télécharger" ci contre)

- Rencontrer la Commission Végétalisation (étude de vos propositions et validation)

- Télécharger la charte de végétalisation : la compléter et la renvoyer au contact indiqué ci-dessous

- Récupérer la charte validée par la Commission.

 

Des guides et fiches sont à votre disposition (http://www.saba-arc.fr/Quelques-conseils-et-solutions.html) pour vous aider dans vos choix de plantes.

Renseignements :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

06.09.23.58.99

Image Acc fuveau

Une démarche éco-responsable

La Région Provence Alpes Côte d’Azur accompagne les organisateurs de manifestation dans leurs démarches écoresponsables.

Une manifestation éco-responsable est une manifestation qui réduit ses impacts négatifs sur l’environnement, favorise l’économie locale, respecte la santé et sécurité des personnes, permet l’accès à tous et promeut les valeurs du développement soutenable auprès des participants.

L’Éco-pack

Des éco-packs sont mis gratuitement à disposition des organisateurs de petits évènements. Ce matériel est prêté par les Antennes de la Région, les Parcs naturels régionaux ainsi que divers points de relais.

Qu’est-ce qu’un éco-pack ?

Un éco-pack est composé d’un jeu de matériel suivant :

  • 5 poubelles de tri
  • 4 conteneurs à verre
  • 8 seaux à bio-déchet
  • 8 cendriers
  • 1 oriflamme (signalétique) covoiturage
  • 1 oriflamme (signalétique) Personne à Mobilité Réduite
  • 2 bâches (Qu’est qu’un évènement éco-responsable ? / Moi aussi, je m’engage)
  • 1 kakemono (Qu’est-ce que l’éco-pack ?)

Le matériel est adapté à des manifestations de 2 000 personnes maximum.

Le matériel de l'éco-pack est transportable dans une voiture citadine à la condition de replier les sièges passagers. Le poids total de l'éco-pack est de 70 kg et le poids de l'élément le plus lourd à transporter est de 20kg.   

Comment réserver un éco-pack ?

Si vous êtes organisateur d’une petite manifestation, le matériel du pack peut vous être prêté gratuitement. Vous devez réserver le matériel en remplissant le formulaire ci-après et en le renvoyant par mail à la structure en charge du dispositif sur votre territoire, notamment :

  • une Antenne de la Région (pour toutes les manifestations du département concerné)
  • un Parc Naturel Régional (uniquement si votre manifestation a lieu au sein d’un Parc)

Où trouver un éco-pack ?

Les lieux de prêt listés ci-dessous sont présentés dans la cartographie en téléchargement :  

Antennes et Relais Régionaux

Dép. Lieux de retrait et de retour de l'Ecopack Personne contact à qui retourner le formulaire
13 Agence Régionales pour l'Environnement (ARPE) Parc de la Duranne - 240 rue Léon Foucault
13591 AIX-en-PROVENCE cedex 03
Mikael ENOC
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
13 Régie Culturelle Régionale
Carrefour de la Malle - CD 60 D
13320 Bouc-Bel-Air
Isabelle SAISSI
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
13 Les Têtes de l'art
29 rue Toussaint
13003 MARSEILLE
Guillaume REMBERT
04 91 50 77 61
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Afin de renforcer son rôle d'exemplarité, la commune a décidé de s'engager dans une démarche écoresponsable à l'intérieur de ses services. Un certain nombre d'actions internes seront donc incluses dans le programme Agenda 21.

Actions réalisées dans la démarche interne écoresponsabilité des agents municipaux de Fuveau :

  • Formation, par le bureau d’étude Adret et Territoires, de 60 agents municipaux les 9 et 10 mai 2012.
    Objectifs de cette formation :Octobre 2012 : Présentation de la démarche interne effectuée par le Bureau d’étude à un groupe d’agents relais, constitué, sur la base du volontariat.

    • Faire connaître l’Agenda 21
    • Parler du rôle des agents dans ce projet
    • Approfondir le diagnostic interne

  • Octobre 2012 : Mise en circulation d’une grille d’évaluation des services municipaux, élaborée par le bureau d’étude Adret et Territoires, pour établir un diagnostic de la prise en compte du Développement Durable en interne.

  • Après un recrutement en interne d’une chargée de mission A21, travail de corrections et de remise en forme de la grille d’évaluation du Bureau d’étude, en collaboration avec l’ARPE. Diffusion du questionnaire et analyse des résultats avec l’aide d’une stagiaire.

  • 4 réunions de travail de juin à novembre 2013, avec le groupe d’agents relais : 1 sur organisation du réseau + diagnostic Développement Durable, 1 sur les résultats du questionnaire interne, 2 sur le travail des fiches A21 interne.

Petites actions déjà menées :

  • Organisation d’une visite au centre d’enfouissement de l’Arbois, avec le CPIE, ouverte à tous (citoyens, élus, agents relais, personnel municipal) : 12 décembre 2013 (en lien avec la fiche action n° 6 A21 qui n’est pas une action interne)
  • Journée de sensibilisation à l’éco-conduite, avec la GMF : 15 agents municipaux ont été sensibilisés, le 18 mars 2014 (ne fait partie d’aucune fiche action)

  • Sensibilisation du personnel des écoles sur gaspillage énergétique (1h30) : maternelle Ouvière, 4 personnes dont la directrice de l’école, Ecole Primaire La Roque Martine, 4 personnes dont la directrice de l’école, avril 2014. (Fiche action n° 11 A21 interne). Cette action se poursuit en 2017, dans les autres établissements.

  • Formation des agents des services techniques au Certiphyto : 13 agents ont été formés en novembre 2014. (Fiche action n°13 A21 interne).Mise en place du tri du papier dans les services municipaux : l’ensemble des agents de l’Hotel de ville et des services municipaux derrière la mairie (SEJ, PM URBA, CCAS EMPLOI), l’école de musique, la bibliothèque, le point Info Jeunes  et les Services Techniques, ont été mis à contribution pour une démarche de tri depuis fin janvier 2015. A ce jour, plus de 1150kg de papiers a été recyclé.
  • Formation pour les élus et techniciens, en partenariat avec le SABA (Syndicat d’Aménagement du Bassin de l’Arc) sur les méthodes préventives alternatives aux phytosanitaires (les techniques de végétalisation des espaces publics, paillage, plantes couvre-sol) et la  démarche zéro phyto sur la commune (le plan de désherbage, le plan de gestion différenciée, les outils de communication.

Actions à venir :

 

  • Redynamisation du groupe agents relais et atelier de réflexion sur la question de l’écoresponsabilité et sur des petites animations à mener en interne, en partenariat avec l’ARPE (Agence Régionale Pour l’Environnement)

  • La sensibilisation et la création du groupe de travail (COPIL), sur un projet pilote autour du gaspillage alimentaire et de l'éducation au goût sur élémentaire Ouvière. Projet qui va s'étendre à une deuxième école en 2017, la Barque.
  • La sensibilisation et la création du groupe de travail sur un projet Pilote autour de "L'amélioration de la qualité de l'air intérieur et du choix des produits d'entretiens", au sein de l'école Arthur Rimbaud.