Dans le cadre de sa démarche Agenda 21 engagé depuis 2014, la Commune a souhaité, pour le renouvellement de sa reconnaissance et pour les 3 années à venir, mettre un accent particulier sur la santé environnementale de ses habitants, mais aussi des espèces animales et végétales du territoire.

C'est pourquoi, sur les 8 actions sélectionnées, 4 s'intègrent dans une démarche globale de gestion et de préservation de la faune, de la flore et de ses cours d'eau (l'Arc et ses affluents) : 

- (Re)Végétaliser le centre-ville,
- Créer des jardins partagés,
- Elaborer un Atlas de la Biodiversité Communal,
- Sensibiliser les habitants au Zéro Pesticide.

La gestion différenciée des espaces verts, qu'est-ce que c'est ?

C'est l'entretien différents des espaces verts de la Commune en fonction de leur vocation : jardins, espaces naturels, rues, aires de jeux, terrains de sport, écoles, cimetière...

Certains espaces publics sont donc particulièrement entretenus et jardinés, tandis que dans d'autres secteurs, on laisse à la nature un peu plus de liberté pour se développer... mais toujours avec contrôle !

La gestion différenciée n'est donc pas synonume de laisser-aller mais au contraire, d'une véritable réflexion raisonnée dans l'entretien des espaces publics. Elle permet de faire évoluer les pratiques en intégrant un souci écologique dans la conception et dans la gestion de ces espaces tout en prenant en compte les moyens humains, matériels et économiques de la Commune.

Elle répond à de multiples enjeux :

- écologiques : préserver et gérer la biodiversité, limiter les pollutions, gérer les ressources naturelles,
- paysagers : nature en ville
- économiques : optimisation des moyens humains, matériels et financiers,
- culturels : valorisation des paysages communaux,
- sociaux : cadre de vie, sensibilisation au respect de l'environnement.

Une cartographie est en cours de réalisation et permettra une gestion globale et hiérarchisée des espaces, en fonction du degré de reverdissement souhaité.

De plus, ce retour de la nature en ville va permettre, en autre, de favoriser le retour des insectes pollinisateurs.

Car, ne l'oublions pas, mieux connaitre les espèces animales et végétales qui nous entourent c'est :

- apprendre leur utilité et comprendre que nous sommes inclus dans ce grand ensemble,
- arrêter de polluer les sols et l'eau avec des produits chimiques,
- accepter que la nature pousse de nouveau en ville,
- agir sur notre santé et notre alimentation.

Cette démarche répond particulièrement à l'interdiction légale d'utiliser des produits phytosanitaires à partir du 1er janvier 2017 pour les collectivités et de 2019 pour les particuliers.

En augmentant la biodiversité et en évitant le recours aux pesticides, on préserve ainsi notre santé, les ressources en eau et l'environnement. Bref, on améliore notre cadre de vie !

L'arrêt de l'utilisation des pesticides

Depuis 2014, la Ville de Fuveau a oeuvré pour l'arrêt de l'utisation des pesticides dans l'entretien des espaces publics en raison des dangers que ces produits représentent pour l'environnement et la santé. Zéro produit chimique sur les espaces verts de la Commune depuis 2016 !

Concrêtement, elle met en oeuvre des techniques alternatives dites douces et sélectives (paillage, désherbage thermique ou mécanique, engazonnement de certaines placettes minérales...). Moins nocives, moins radicales, ces techniques doivent être répétées plus souvent et requièrent plus de moyens humains.

Pour préserver la santé des agents et l'environnement, là aussi la gestion du désherbage s'adapte à chaque situation : des lieux où le désherbage est fréquent et systématique, à ceux où la flore spontanée peut être tolérée, aux ruelles où on laisse de nouveau "l'herbe sauvage" pousser. Ces herbes ne sont pas "mauvaises" : elles sont utiles à la biodiversité et doivent retrouver leur place dans l'espace urbain.

Pourquoi bannir les pesticides ?

L'usage intensif et répété des pesticides peut avoir des répercussions sur* :

- la santé (baisse de la fertilité, problème de développement du foetus, déficit immunitaire, troubles neurologiques, développement de cancers...)
- la biodiversité (sélection ou extinction directe ou indirecte de nombreuses espèces dues à un large spectre d'action)
- la qualité de l'eau (de nombreuses molécules de pesticides sont retrouvées dans l'Arc et ses affluents)
- la santé du sol (impact sur la vie du sol).

*Source : Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail - Observatoire des Résidus de Pesticides - Agence du Cancer de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Les principales méthodes de gestion différenciée mis en oeuvre à Fuveau 

- la tonte (fréquente, hauteur de coupe) : une tonte classique divise par 2 le nombre d'espèces d'insectes auxiliaires,
- le paillage des massifs : limite la pousse des végétaux indésirables et permet de réduire l'arrosage,
les alternatives au désherbage chimique : désherbage manuel, arrachage mécanique, brossage, brûleurs...
- choix d'espèces locales adaptées aux conditions climatiques et à la faune locale (papillons, insectes, oiseaux),
- la végétalisation d'espaces minéralisés (sable, gravier),
le ramassage différé des déchets végétaux (herbes coupées, souches).

Mais aussi le projet de végétalisation du centre-ville.

A chaque espace correspond un niveau d'entretien appelé "Ambiance" numéroté de 1 à 3, défini en fonction de plusieurs critères : situation de l'espace (centre-ville ou périphérie), niveau de fleurissement et de verdissement, présence de jeux pour enfants, usage du site, impact paysager...

NIVEAU 1 : Ambiance Urbaine 

niveau1 Entretien, tonte et désherbage 1 fois tout les 10 jours. Nature très maîtrisée, rues et avenues où les plantes spontanées sont moins tolérée.

 

 

NIVEAU 2 : Ambiance Récréative

niveau2 Entretien, tonte et désherbage 1 fois toutes les 3 semaines. Espaces conçus pour répondre à des besoins fonctionnels (jeu, promenade...). Enherbement maîtrisé dans certaines rues, aires de jeux et cimetière. Végétalisation du centre-ville proposée aux habitants.

 

 

 

NIVEAU 3 : Ambiance Naturelle

niveau3 Entretien, tonte et désherbage 1 fois tous les 2 mois (ou plus selon les périodes et les Obligations Légales de Débroussaillement). La forêt a une fonction écologique très forte. Les herbes se développent dans les espaces laissés libres par la végétation naturelle déjà présente. Le jardinier accompagne la nature et intervient uniquement pour assurer la sécurité des promeneurs, nettoyer et rajeunir la végétation.

 

Chaque habitant est responsable des produits chimiques qu'il utilise pour l'entretien de son jardins/jardinières

Le plan Ecophyto 2 du Ministère de l'Agriculture, dont les dispositions sont prévues par la Loi de Transition Energétique pour la croissance verte du 22 juillet 2015, prévoit l'interdiction des produits phytosanitaires pour les particuliers à partir de 2019... Pourquoi attendre ?

Des solutions existent déjà !

Des outils à destination du grand public :

- Un livret* "Jardiner au naturel" édité par l'Agence Régionale Pour l'Environnement (ARPE) et le Syndicat d'Aménagement du Bassin de l'Arc (SABA) vous donne les bases pour la pratique des méthodes naturelles au jardin.

- Des "Jardifiches", par les mêmes auteurs : 9 fiches pratiques pour jardiner au naturel, paillage, solutions naturelles au potager, désherbage d'une cours ou allée, auxiliaires au jardin, compostage...sont expliqués sous forme de fiches synthétiques.

Ces deux outils sont disponibles en mairie ou sur le site du SABA : http://www.saba-arc.fr/Quelques-conseils-et-solutions.html
*Ils ont été réalisés grâce au soutien technique et financier de l'Agence Régionale de la Santé (ARS), de l'Agence de l'Eau, de l'Agence Française de Biodiversité (AFB) et de la Région.

- Des fiches "Les conseils de Mémé" réalisées par le Centre d'Initiatives pour Valoriser l'Agriculture et le Milieu Rural (CIVAM) du Gard et le Syndicat Mixte d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SMAGE).

Nouveauté 2019 !

Des petites vidéos sur différentes thématiques sur la chaine Youtube, le site et le Facebook de la Mairie !
Si vous souhaitez apporter vos propres expériences, trucs et astuces et les partager aux autres : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et/ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une balade à la découverte des herbes sauvages de notre ville, de leurs usages, de leurs mythes et de leurs histoire:  le 11 mai à 10h.

2019 05 11 Biodiversité en balade